res
Douleurs pelvienne-perineale

Douleur vésicale 

Qu’est ce qu’un syndrome douloureux vesical ou cystite interstitielle ?

Le syndrome douloureux vésical est une Douleur pelvienne chronique depuis plus de 3 mois à type de :

  • Pression ou d’inconfort perçu en relation avec la vessie
  • Accompagnée par au moins un symptôme :
    • Envie persistante et forte d'uriner
    • Pollakiurie (miction plus de 8 x par jour)
  • Avec ou sans anomalie endoscopique (exploration visuelle de la vessie)

 Les patients souffrant d’un syndrome douloureux vésical  ont très fréquemment envie d’uriner, parfois plusieurs fois par heure. Ce phénomène peut être du à la douleur. Le remplissage de la vessie seule induit une souffrance, la miction peut soulager mais de manière inconstante , avec parfois des douleurs post mictionnel. Ceci correspond à une Hypersensibilite vésicale. Ces affections touchent majoritairement les femmes (8 à 9 femmes pour un homme).

 Il existe deux types de syndrome douloureux vésicale :

  • Syndrome douloureux vésical avec anomalie endoscopique: il existe des anomalies de la paroi, et le terme de CYSTITE INTERSTITIELLE , peut être conservé. Il s’agit de 20 à 30% des cas .
  • Syndrome douloureux vésical sans anomalie endoscopique: aucune anomalie vésicale n’est mis en évidence, la cystoscopie est normale, il s’agit plutôt d’une hypersensibilité vésicale. Le plus souvent il existe d’autre symptôme douloureux associée dans ce contexte (vestibulodynie, syndrome myofasciale).

Quelles peuvent être les causes ?

  • Une cause infectieuse
  • Une anomalie auto immune
  • Une maladie neurogène
  • Une maladie inflammatoire
  • Idiopathique : c’est à dire qu’aucune cause n’est retrouvé
  • L’origine de la maladie reste un mystère. Si l’on connait des facteurs aggravants (consommation d’épices, d’alcool, de sodas, de café...), aucune voie de guérison n’a encore été identifiée. Les traitements proposés permettent de soulager les symptômes mais il n’en existe aucun qui soit à visée curative.

Quels sont les explorations nécessaires ?

  • Un ECBU , examen cyto-bactériologique des urines
  • Une cystoscopie : exploration à l’aide du caméra introduite dans la vessie qui nous permet d’analyser, si il existe des anomalies de la paroi ou des lésions associées.

Elle peut se réaliser sous anesthésie générale en ambulatoire , dans le même temps  une courte hydrodistension de la vessie sera réalisé, associé ou non a des biopsies vésicales.

Recherche de lésions inflammatoires, ulcer de Huner, glomérulopathie....

Quels sont les traitements du syndrome douloureux vésical ?

  • Régime alimentaire

Eliminer les aliments pouvant aggraver la douleur induisant une acidification des urines tel que le Café, Epices et  l’alcool.

Favoriser les aliments qui induisent une diminution des douleurs, induisant une alcalinisation des urines tel que le Bicarbonates, Citron, Eau de Vichy .

Mais le réponse est variable d’un patient à l’autre.

  • Hydrodistension

La distension de la vessie  sous anesthésie générale sur une durée de 2 min à 3h est selon les études d’une effciacité assez hétérogène , allant de 50-70 % d’amélioration à 3 -6 mois.

  • Traitement médicamenteux

    • Pentosane-polysulfate (Elmiron*)

Le  Glycosaminoglycane est  éliminé dans les urines Elmiron* (1cp de 100 mg x 3 / jour en ATU)

    • Amitriptyline (Laroxyl*)

Des Etude randomisée versus placebo (50 patients) retrouvent une  amélioration du score des symptômes de manière Significative.

    • Instillation endo-vésicale

Instillation intra vesicale de Diméthyle-Sulfoxyde retroyve dans certaines études un e amélioration sur lé fréquence urinaire.

    •  Toxine Botulique intra vésicale

Il s’agit d’une injection intra vésicale de toxine botulique sous anesthésie locale ou générale . Cette intervention nécessite une hospitalisation courte en ambulatoire.

  • Prise en charge Pluridisciplinaire

    • Algologue
    • Kinésithérapie
    • Thérapie centrale
    • Photobiomodulation
    • Radiofréquence
    • .....
Prendre Rendez-vous